L’ostéoporose, une maladie silencieuse 

Définition

L’ostéoporose est une maladie osseuse chronique qui se caractérise par une baisse de la densité osseuse. Par conséquent, les os deviennent plus fragiles ce qui provoque des fractures. Cette maladie est souvent qualifiée de silencieuse et indolore car les personnes atteintes ne souffrent pas de douleurs avant d’avoir des fractures. Le risque d’être atteint de l’ostéoporose augmente avec l’âge et elle survient particulièrement chez les femmes ménopausées mais aussi chez les hommes de plus de 65/70 ans et les personnes suivant des traitements de corticoïdes. Environ une femme sur trois après la ménopause (vers l’âge de 50 ans) est ainsi affectée. D’autres symptômes peuvent apparaître telles que des douleurs vertébrales, une scoliose ou une cyphose qui sont des déformations de la colonne vertébrale, des difficultés à effectuer certains mouvements quotidiens et ainsi une baisse de la qualité de vie.

Ostéoporose

Source : http://www.menox.fr/

Chiffres

L’ostéoporose est considérée comme un problème de santé publique. Voici quelques chiffres :

  • En France, il y a environ 3 millions de femmes atteintes, cela fait 2 à 3 fois plus de femmes que d’hommes.
  • 40% des femmes sont touchés, seulement 8% des hommes.
  • La maladie cause plus de 130 000 fractures par an en France et 3 factures par minute au monde.
  • 25% des fractures liées à l’ostéoporose surviennent chez l’homme.
  • Les fractures les plus courantes sont des fractures vertébrales, du col du fémur et du poignet.

Causes

Pour comprendre cette maladie, il faut d’abord comprendre le squelette osseux. Ce dernier se renouvelle continuellement grâce à des cellules qui détruisent l’ancien os (ostéoclastes) et des cellules qui fabriquent le nouvel os. Ce processus est équilibré par plusieurs facteurs, tels que la vitamine D ou encore les hormones sexuelles qui régulent la formation de nouveaux os. Dans le cas de l’ostéoporose, les cellules fabriquent moins d’os qu’elles n’en détruisent.

Il faut distinguer deux formes d’ostéoporose, l’ostéoporose primitive et l’ostéoporose secondaire qui apparaît suite à une autre maladie. Les causes d’une ostéoporose primitive peuvent être une prédisposition génétique, une grossesse, la ménopause et surtout une ménopause précoce ou encore le vieillissement chez l’homme après 70 ans. Une ostéoporose secondaire peut être causée par de fortes doses de cortisone prises sur du long terme, des rhumatismes inflammatoires, des maladies endocriniennes ou des maladies digestives. D’autres facteurs à risque sont la consommation de tabac et d’alcool, la malnutrition, une minceur excessive et l’absence d’activités physiques ou encore une carence en vitamine D ou calcium.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur le fonctionnement des os et les causes de l’ostéoporose, découvrez ici le processus en détail :

Traitement & prévention

L’ostéoporose peut diminuer la qualité de vie des personnes atteintes mais les fractures peuvent être évitées en diagnostiquant et en traitant la maladie. L’ostéodensitométrie permet de mesurer la densité des os. Il faut savoir qu’une diminution de la masse osseuse est normale avec l’âge mais elle peut être limitée en la prévenant dès le plus jeune âge.

Quelques simples précautions permettent de maintenir la masse osseuse :

  • Veillez à consommer assez de calcium qui peut être trouvé dans des produits laitiers par exemple ou dans de l’eau riche en calcium. La dose journalière recommandée est de 1 200 mg en moyenne. Cette dose est plus élevée pour les jeunes et un peu moins pour les adultes. Aujourd’hui, 80% des personnes âgées n’en consomment pas assez. Pourtant, le calcium est important car il aide à construire et à maintenir les os.
  • Veillez également à consommer assez de vitamine D via le soleil, les poissons gras, les œufs, les produits laitiers ou le beurre par exemple. La vitamine D aide à fixer le calcium sur l’os.
  • Si vous avez des carences en calcium ou en vitamine D, des compléments alimentaires peuvent vous aider apporter la dose recommandée. Parlez-en à votre médecin qui vous prescrira ceux adaptés à votre pathologie.
  • Pratiquez une activité physique régulière, voici quelques exemples : marcher 30 minutes par jour, favoriser les escaliers à l’ascenseur...
  • Limitez la consommation de café, d’alcool, de tabac et de sodas.

Les personnes atteintes d’ostéoporose peuvent bénéficier de plusieurs traitements. Des médicaments peuvent renforcer les os et prévenir les fractures soit en stimulant la fabrication de l’os soit en réduisant sa destruction. Les médicaments peuvent être hormonaux ou non hormonaux. Parmi la première catégorie, nous trouvons le traitement hormonal substitutif (son efficacité est contestée car il y a de grands risques de favoriser l’apparition d’autres maladies) et les SERMS (modulateurs sélectifs de l'activation des récepteurs aux oestrogènes) pour protéger les os. Dans la catégorie des non hormonaux, nous comptons les biphosphonates et le ranélate de strontium pour freiner la destruction des os et favoriser la formation de nouveaux os et le tériparatide qui régule le taux de calcium et stimule ainsi la formation d’os.

Dans tous les cas, il est important de consulter votre médecin, il décidera du type de traitement selon votre profil. La durée minimale d’un tel traitement est de trois à six ans. Il est donc important de bien suivre son traitement pour voir son efficacité sur le long terme.

Sources : http://www.tout-sur-osteoporose.fr/http://www.ameli-sante.fr/http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/http://www.doctissimo.fr/